Traitement Mérules

La mérule est un champignon qui se développe grâce à l’humidité présente à l’intérieur des maisons et des bâtiments. C’est un champignon lignivore, c’est-à-dire qui se nourrit de bois humide.

Ce champignon dévore toutes les essences de bois et en particulier les résineux. Il est connu pour ses capacités destructrices. La mérule peut dégrader le bois d’œuvre des bâtiments comme les charpentes et les planchers.

Le bois atteint n’offrant plus de résistance mécanique, les dégâts causés par la mérule peuvent conduire à l’effondrement des parties d’un bâtiment. Les anciennes constructions sont les plus concernées.

La mérule produit un mycélium, lui-même composé d’hyphes qui, par un processus d’agglomération progressive, finissent par former une toile de couleur grisâtre, à l’aspect caractéristique.

La mérule a pour propriété de pourvoir transporter l’eau, par porosité, ce qui rend sa progression quasiment inéluctable, y compris à travers les murs.

La mérule s’attaquera à toute structure en bois œuvré, en détruisant sa cellulose. Les bois réagissent soit en s’effritant et en prenant une couleur brunâtre, ou en se boursouflant et en présentant des craquelures.

Il est important de savoir que la mérule ne détruit pas uniquement que le bois. En raison de leur porosité, les murs en briques et la maçonnerie  peuvent, eux aussi, être profondément endommagés.

Traitement anti-mérule : deux gestes à éviter
1. Nettoyer avec de l’eau de Javel qui, loin d’éradiquer la mérule, stimule sa croissance.
2. Gratter le champignon, ce qui libère encore plus de spores dans l’atmosphère, et donc favorise la contamination.

Traitement – Sur les maçonneries
  • Dépose des revêtements (doublage Placo, Placomur, plafond, revêtement de sol comme Linoléum…)
  • Piquage des enduits (plâtre, crépis, ciment), curage des enduits et/ou joints entre les pierres
  • Démolition des cloisons contaminées suivie de l’évacuation des gravats avec respect de la réglementation en vigueur
  • Passage à la flamme
  • Forage de puits d’injection dans les murs
Traitement – Sur les bois
  • Sondage et buchage des bois. Cette étape consiste à supprimer les bois vermoulus et doit permettre une meilleure pénétration du produit fongicide au cœur du bois conservé.
  • Dépoussiérage et brossage des bois
  • Forage des puits d’injection
  • Suivant l’état des bois conservés, des décisions de réfections partielles ou complètes des éléments de bois doivent êtres prises.

Termites, mérules ?

INTERVENEZ AVANT QU’IL SOIT TROP TARD !